Dépasser ses croyances limitantes

Dans la vie, il y a toutes ces phrases que l'on se répète jour après jour, sans parfois même le remarquer : "Je suis nulle”, “Je ne sais pas faire ceci ou cela”, “Je ne vais pas y arriver". Ici, nous allons voir à quel point ces croyances limitantes peuvent nous influencer et surtout comment les repérer, les dépasser, pour enfin vivre l'existence dont nous avons toujours rêvé...
6 juillet 2021
Bonjour Sophy
Temps de lecture    8 mns

L’importance des croyances illustrée par l’effet placebo

L’effet incroyable de nos croyances sur notre corps.

Tout d’abord, nous allons voir à quel point la croyance en quelque chose peut avoir un impact sur notre vie, sur notre ressenti…Par exemple, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, si je vous donne un simple comprimé en sucre en vous assurant qu’il s’agit d’un médicament efficace contre le mal de tête, il est fort probable que votre douleur s’atténue simplement parce que vous m’aurez cru.

En effet, lorsque l’on est convaincu du pouvoir guérisseur d’un « médicament », celui-ci peut faire effet sans contenir de principe actif. Si bien qu’en recherche médicale, lorsque l’on teste l’effet d’un médicament, on compare le résultat à cet effet placebo. C’est-à-dire qu’un médicament est considéré efficace s’il fonctionne mieux qu’un placebo.

Les mécanismes qui sont à l’œuvre dans ce phénomène sont complexes et seulement partiellement compris. Cependant, si on revient à l’étymologie du mot placebo, qui signifie « je plairai » en latin, on comprend qu’il s’agit d’un traitement donné au patient dans le but de lui faire plaisir. Cela suggère que placebo s’inscrit dans la relation entre le médecin et le patient. On sait d’ailleurs aujourd’hui que l’attitude du médecin détermine en partie l’efficacité du placebo. 

dépasser croyances limitantes

Ce phénomène est étudié depuis longtemps, en effet le terme apparaît en médecine dès 1785. Aujourd’hui encore, la recherche sur le sujet se poursuit. Ce qui est certain, c’est qu’il nous questionne sur l’influence qu’ont les autres sur nos croyances, et révèle qu’elles ont des répercussions concrètes pouvant aller jusqu’à modifier notre état de santé.

Dès lors, il devient beaucoup plus facile d’imaginer que nos croyances peuvent avoir un impact significatif sur notre vie et ce de façon positive aussi bien que négative.

D’où l’intérêt de rester très vigilant face aux affirmations péremptoires que peuvent formuler d’autres personnes à notre égard.  « Tu n’y arriveras jamais » a ainsi potentiellement de grandes répercussions. Si on ne la remet pas assez en question, le risque est de prendre pour argent comptant cette croyance, on peut ainsi passer sa vie à se dévaloriser par exemple, ce qui peut nuire à notre réussite et nous empêcher de devenir qui nous sommes vraiment.

Des croyances plus ou moins bénéfiques

L’influence de nos croyances dans notre vie : succès, échecs etc..

Maintenant, regardons à quel point nos croyances influencent notre réussite. Une étude en 2007 (Blackwell, Trzesniewski & Dweck) s’est intéressée aux performances mathématiques des élèves de lycée. Ce qu’il apparaît, c’est que les élèves qui adhèrent à une théorie incrémentielle de l’intelligence, à savoir ceux qui pensent que leur intelligence peut évoluer avec l’entraînement, sont plus motivés et plus performants au fil du temps que ceux qui adhèrent à une théorie de l’entité de l’intelligence, c’est-à-dire ceux qui pensent que leur intelligence est une donnée fixe sur laquelle ils ont peu de contrôle.

Autrement dit, si l’on considère que nos capacités intellectuelles sont figées, nos performances resteront en moyenne assez stables dans le temps, tandis que si l’on considère qu’on peut les améliorer en faisant des efforts, nos performances pourront avoir plus de chance d’évoluer positivement.

des croyances à notre mission de vie

Lorsqu’on a une croyance limitante, c’est-à-dire lorsqu’on s’imagine qu’il nous manque quelque chose pour atteindre certains objectifs, on s’empêche d’essayer, on se sent par avance découragé. Par exemple, lorsque l’on pense « je suis nul en sport », on ne se laisse même pas la possibilité de trouver un sport qui nous convienne ou de progresser. C’est une affirmation définitive, qui dessine un peu malgré nous un futur d’échec.

Les effets néfastes des croyances limitantes

Les conséquences sur nos capacités et compétences.

Ainsi les croyances limitantes peuvent concerner tous les domaines de notre vie, et ont un impact négatif observable sur nos compétences. Un article scientifique récent s’en penché sur le lien entre croyances limitantes et compétences , sur une population d’étudiants en master dans le secteur hospitalier. Les résultats suggèrent que les croyances limitantes des étudiants favorisent leur anticipation négative (on se projette mentalement dans un échec futur) et diminuent leur capacité à s’ouvrir à l’inconnu (on craint ce qui ne nous est pas familier), ce qui à son tour impacte leurs compétences réelles (Susaeta et al., 2020).

Cela est bien dit, dirait Candide, mais comment cultiver notre jardin ? Comment savoir lesquelles de nos croyances nous empêchent d’avancer, et comment les faire évoluer ?

Comment reconnaître les croyances limitantes et comprendre leur origine ?

La mise en marche de votre détecteur de croyances limitantes

Les croyances limitantes sont des affirmations que l’on ne remet pas en question, et qui entravent notre épanouissement et nous empêchent d’exploiter tout notre potentiel.

Lorsque vous avez un doute, demandez-vous si la croyance en question vous donne perdant d’avance alors que vous avez probablement toutes les aptitudes pour réussir. Par exemple, une série de mauvaises notes peut mener à la croyance limitante suivante : « je ne suis pas fait pour les études ». Prenez garde également aux « jamais » : « je ne trouverai jamais l’amour » et aux « il faut » : « il faut être une tête brûlée pour réussir » qui déterminent à votre place le champ des possibles.

l'origine des croyances limitantes

Posez-vous ensuite la question : « qu’est-ce que cette croyance m’empêche de faire ? ».  Par exemple, le fait de penser « je n’ai pas les capacités pour faire des présentations orales » peut vous empêcher de saisir l’occasion de vous entraîner quand elle se présente, car tout semble perdu d’avance. L’idée est de se redonner le choix : est-ce que j’ai envie de faire des présentations orales ? De progresser dans tel ou tel domaine ? De retenter ma chance ? Etc.

Pourquoi avons-nous des croyances limitantes ?

La cause et la fonction des croyances limitantes

Quelle est l’origine de ces freins mentaux ? Ont-ils une fonction ? Ils peuvent se construire dans le temps, via l’influence de notre entourage : nos parents, nos professeurs, nos amis par exemple. Ils peuvent aussi faire suite à des échecs. Nous ne sommes pas toujours conscients de nos croyances limitantes, d’où l’importance de s’y pencher attentivement pour les détecter plus facilement.

Quant à la question de leur fonction, on peut supposer qu’elles nous servent à éviter les déceptions. Parier sur un échec, c’est atténuer le choc, si échec il y a. Néanmoins, nous l’avons vu, c’est malheureusement par la même occasion, diminuer les chances de succès.

Comment dépasser nos croyances limitantes : le modèle d’Albert Ellis

Un modèle de psychologie en plusieurs étapes pour dépasser une croyance limitante.

Albert Ellis est le psychologue américain qui a théorisé ce sujet. Il a élaboré la thérapie rationnelle-émotive, qui fait partie de ce qu’on appelle aujourd’hui les thérapies cognitivo-comportementales. C’est dans le cadre de cette théorie qu’il a proposé un modèle illustrant les 5 étapes d’un travail personnel sur une croyance limitante, depuis son origine :

  • Survenue de l’événement qui active la croyance : un propos, un échec etc.
  • Adhésion à la croyance
  • Conséquences de cette croyance sur notre vie
  • Remise en question de la croyance
  • Effets de cette remise en question 

Chez Bonjour Sophy, nous sommes convaincus, à l’instar d’Albert Ellis, qu’il est possible de travailler sur nos croyances limitantes. Nous nous sommes inspirés de ce modèle pour concevoir un atelier dédié à la découverte et au dépassement de ces croyances, pour qu’elles ne soient plus limitantes. 

Les croyances limitantes dans le programme Découvrir sa mission de vie par Bonjour Sophy

Le lien avec la mission de vie

Nous pensons que les croyances limitantes peuvent faire obstacle à la découverte et à la construction de notre mission de vie. Avoir une image positive de nous-même, envisager le progrès avec optimisme, se libérer de nos blocages pour explorer l’ensemble de nos possibilités : tout cela nous paraît indispensable pour trouver et entamer le chemin de vie qui nous conviendra le mieux.

Le but de l’atelier « Dépasser mes croyances limitantes », en début du programme Bonjour Sophy, est de vous accompagner dans la découverte d’une méthodologie pour vous apprendre à interroger et nuancer vos croyances limitantes.

Sophy vous aidera à identifier, à questionner puis à reformuler une de vos croyances limitantes. Cet atelier peut être recommencé à volonté, sur autant de croyances limitantes que nécessaire !

découvrir sa mission de vie à travers ses croyances



Si vous souhaitez poursuivre le voyage, laissez-vous guider par Sophy dans la découverte de votre mission de vie, et commencez vite le programme.

D’ailleurs profitez-en, notre programme « Découvrir sa mission de vie » est offert avant son lancement officiel ? !



Clotilde Chappé,  Rédactrice Science & Contenu du programme Bonjour Sophy

clotilde équipe bonjour sophy
A propos de Bonjour Sophy


Bonjour Sophy est un écosystème d’entrepreneurs passionnés de développement personnel, regroupés autour d’une mission commune : accompagner chacun à découvrir et vivre sa mission de vie.

Bonjour Sophy propose un programme de coaching 100% digital composé de 20 ateliers interactifs qui guident l'utilisateur pas à pas dans la découverte de sa mission de vie.

Bonjour Sophy est lancé en juillet 2020 avec la complicité de partenaires tels que Petit BamBou, Talentoday, Chance, Scalab, Psychologies Magazine.