Elles expérimentent leur mission de vie

Nous avons rencontré Charlotte et Sandrine, qui nous partagent leurs aventures sur le chemin de leur mission de vie.
19 janvier 2021
Bonjour Sophy
Temps de lecture    9 mns

Charlotte : « Elargir le champ d’attention et d’empathie des humains envers les autres êtres vivants »

À 30 ans, Charlotte a quitté son métier de consultante en digital pour explorer d’autres activités plus en lien avec ce qui l’anime : la défense du vivant, loin des villes et des écrans. Elle nous indique ce que sa mission de vie lui apporte au quotidien.

leur mission de vie : Charlotte

« J’ai commencé à réfléchir à la question du sens à 25 ans, par le biais du travail, en me posant des questions plus essentielles, plus existentielles. Et j’ai cherché à y apporter des réponses par l’expérimentation, en changeant plusieurs fois d’employeur ou de métier. J’apprenais à chaque fois sur qui j’étais, ce qui me faisait vibrer mais aussi ce qui me décourageait. J’ai découvert en parallèle des parcours et des discours qui m’ont inspirée et je me suis autorisée à creuser les sujets que j’avais mis de côté. Je me suis mise à chercher des « causes/contributions » et non plus seulement des « métiers/fonctions ». 

Le vrai déclic, c’est quand on réalise qu’on ne peut plus faire autrement, quand ça devient presque vital pour soi de choisir une autre voie. Quand ça prend d’abord la forme d’un « non », il ne reste plus qu’à découvrir quel « oui » se cache derrière !

Ma mission de vie consiste à élargir le champ d’attention et d’empathie des humains envers les autres êtres vivants. J’aimerais contribuer à faire évoluer nos perceptions et nos pratiques concernant le monde animal et végétal, pour que l’on respecte davantage leurs besoins et leurs intérêts, à travers nos interactions individuelles avec eux, mais aussi dans nos choix de société. Le champ d’action possible est très large (production alimentaire, modes de consommation, régulation, protection des animaux…) , je n’ai pas encore trouvé à quel endroit ni comment je vais faire progresser cette « cause » qui m’anime, quels projets je vais pouvoir mener ni avec qui, mais j’avance dans cette direction-là et j’espère croiser les bonnes personnes en chemin pour m’aider ! 

J’ai jusqu’alors effectué plusieurs missions de woofing et découvert aussi d’autres façons de « faire ensemble » dans des tiers-lieux et « vivre ensemble » en co-living. J’aimerais créer ou rejoindre un projet en lien avec ma « mission de vie » et trouver un nouveau lieu où m’installer, en pleine campagne ou à la montagne !

La « mission de vie »,

le fil conducteur de nos choix.

Selon moi, la « mission de vie » est une forme d’intention, le fil conducteur de nos choix, le cap qu’on se propose de suivre à défaut de savoir exactement où l’on va. C’est la direction qu’on prend, pas la destination qu’on atteindra forcément. C’est aussi ce qui nous tient le plus à cœur, ce à quoi on aimerait contribuer, pour donner du sens à notre existence et améliorer un peu le monde à notre façon. Avoir une mission de vie clairement définie me permet de faire des choix plus facilement, c’est un repère pour distinguer ce qui me correspond vraiment de ce qui ne me correspond pas ou plus.

C’est la direction qu’on prend,

pas la destination
qu’on atteindra forcément

Par ailleurs, agir avec le sentiment du sens est une source d’énergie et de courage pour se lancer dans d’autres projets, solliciter les gens qu’on veut rencontrer, intégrer un environnement nouveau, apprendre sur le tas, et persévérer le temps qu’il faut pour se sentir légitime dans ce qu’on fait, le faire bien, et transmettre la même énergie à ceux qui en ont besoin. C’est aussi un bon remède pour lutter contre le sentiment d’impuissance, ne pas céder à la résignation quand on est confronté à des injustices ou des dysfonctionnements, et se mettre en action pour tenter d’y remédier, à sa propre échelle.

En vivant ma mission de vie, j’ai l’impression qu’il y a plus de cohérence entre ce que je pense, ce que je ressens, et ce que je partage avec les gens. Et je suis encore plus curieuse de leurs expériences de vie. En ce moment, j’essaye de m’inspirer de tous ceux que je croise et je ressens le besoin de me relier à eux émotionnellement. Le fait d’avoir défini une direction à suivre, et l’idéal de vie qui va avec, ça change ma vision de ce qui est possible, j’ai encore plus confiance en l’avenir qu’avant.

Il y a plus de cohérence entre ce que je pense,
ce que je ressens,
et ce que je partage avec les gens.

Charlotte

Lorsque j’ai découvert Bonjour Sophy, j’ai tout de suite voulu expérimenter, car je n’avais encore jamais utilisé cette méthode-là, sous forme de conversation guidée, de mots-clés à agencer et d’ateliers à faire en autonomie. J’ai repris un peu de hauteur en revenant au « pourquoi » alors que j’essayais à ce moment-là de définir le « comment »…

c’est intéressant de continuer à faire des allers-retours entre les deux pour confirmer la direction qu’on veut prendre ou adopter un autre angle de vue ! Ça m’a permis d’avoir un autre niveau de compréhension de ce qui m’anime. »
Charlotte, Hauts de France



Sandrine : « Explorer l’énergie de conscience et accompagner les personnes dans leur quête d’une vie plus harmonieuse et authentique »

Originaire de la région parisienne, Sandrine vit depuis onze ans à Montréal où elle enseigne l’art. En 2020, elle commence une reconversion professionnelle qui la conduit à devenir thérapeute énergéticienne. Elle nous explique comment sa mission de vie l’engage à mieux prendre soin d’elle-même et des autres.

la mission de vie de Sandrine

 Toute petite, je me questionnais beaucoup sur le sens de la vie. J’étais très connectée à mon intuition, un peu clairvoyante aussi. Je méditais ainsi des heures sans le savoir. Rêveuse et très solitaire, je m’inventais beaucoup d’histoires. Je suis toujours rêveuse, curieuse et hypersensible. Mais durant presque vingt ans de ma vie, je me suis perdue, je me suis déconnectée de moi-même. Ces dernières années, grâce à un cheminement personnel, j’ai repris contact avec certaines parties en moi que j’avais mises de côté, en travaillant sur moi, en affrontant mes blessures et mes croyances. Cela m’a apporté une sorte d’apaisement.

Depuis, je continue mon parcours en restant à l’écoute de mon intuition, la petite voie qui me guide et m’a permis de me connecter à ma mission de vie. La mission de vie est cette énergie que l’on a au fond de nous, qui est unique à chacun, et qui est reliée à notre âme. En se connectant à elle et en la réalisant, on atteint une sérénité, une bienveillance envers soi-même, et cela déploie une énergie créatrice qui nous fait vivre notre vie en lien avec notre cœur. Elle instaure une confiance et facilite un certain lâcher-prise sur les choses que l’on ne peut pas contrôler. Des choses, des événements, des personnes apparaissent dans nos existences, en lien avec ce qui nous anime, c’est ainsi que naissent les plus belles choses dans la vie.

La mission de vie est cette énergie que l’on a au fond de nous, qui est unique à chacun.

Quand on vit sa vie avec du sens, relié à ce qui nous appelle au plus profond de nous, on possède une énergie qui nous fait vibrer et nous met en joie. On avance dans la vie avec confiance, on se laisse emporter, on progresse en étant dans le partage et l’écoute, et ainsi on vit plus dans l’instant présent. Au fur à mesure, on se détache de tout ce qui nous encombre, nous bloque, nous freine. Cette énergie lumineuse se propage aux autres, à notre entourage, au collectif, comme un effet boule de neige. On mène une vie plus simple, car alignée avec ce que l’on souhaite et ce dont on a réellement besoin.

On mène une vie plus simple, car alignée avec ce que l’on souhaite et ce dont on a réellement besoin.

En cheminant, j’ai découvert que ma mission de vie est en lien avec l’exploration de l’invisible : explorer l’énergie de conscience et accompagner les personnes dans leur quête d’une vie plus harmonieuse et authentique. En se connectant à cette énergie qui est en nous et tout autour de nous, on peut dévoiler un champ de conscience, et ainsi y trouver des causes et des solutions à nos blocages. Elle contribue ainsi à vivre d’une manière plus libre et positive.

Quand je suis en proie à un questionnement, un doute, j’écoute mon corps et mon âme. Mon ressenti. Je fais une balade pour me recentrer et je médite pour rester dans le moment présent, c’est d’ailleurs pourquoi je me suis formée à la méditation de pleine conscience. Elle me semble être un outil important pour vivre ma mission de vie.

sandrine-mercier

Le programme de Bonjour Sophy m’a permis de confirmer et de clarifier certaines choses sur lesquelles je doutais encore concernant ma mission de vie. Mais surtout, il m’a permis d’en faire une belle synthèse. J’ai pris beaucoup de plaisir à le faire, notamment les ateliers du module “Se connaître”. Pas étonnant, avec les ateliers “Identifier mes motivations”, “Mettre ma vie en perspective”, “Écrire ma mission de vie”, c’est ma soif de découverte, d’exploration et de connaissance qui s’exprime ! » Sandrine, Montréal

Julien Bourbiaux, éditeur et rédacteur indépendant, adepte des aventures de l’esprit et du corps qui soulèvent le quotidien.

A propos de Bonjour Sophy


Bonjour Sophy est un écosystème d’entrepreneurs passionnés de développement personnel, regroupés autour d’une mission commune : accompagner chacun à découvrir et vivre sa mission de vie.

Bonjour Sophy propose un programme de coaching 100% digital composé de 20 ateliers interactifs qui guident l'utilisateur pas à pas dans la découverte de sa mission de vie.

Bonjour Sophy est lancé en juillet 2020 avec la complicité de partenaires tels que Petit BamBou, Talentoday, Chance, Scalab, Psychologies Magazine.